Liste des numéros enrichis

disponible sur app store   archives PDF 1854-20XX 

disponible sur google play vente en ligne au numéro

Apprendre à lire en cercles de lecture!

«C’est à plusieurs qu’on apprend à lire tout seul».

Cette maxime, issue de la pédagogie coopérative, résume le projet des cercles de lecture.

 

De quoi s’agit-il au juste?

Pour Terwagne, Vanhulle et Lafontaine (2008), un cercle de lecture est un dispositif didactique qui permet à des élèves rassemblés en petits groupes hétérogènes d’apprendre ensemble à lire des textes. S’inscrivant dans la théorie de la réception des textes, les cercles de lecture invitent le lecteur à devenir interprète et offrent une alternative stimulante aux traditionnels questionnaires utilisés pour travailler la compréhension de l’écrit. Voilà plus de vingt ans que les cercles de lecture sont pratiqués en Amérique du Nord. Chez nous, le dispositif est plus discret et ses succès demeurent trop souvent confidentiels. Pourtant, nombreux en sont les avantages.

 

Les cercles de lecture c’est quoi?

Réunis en petits groupes hétérogènes de 3 à 5 élèves autour d’un livre, munis de leur cahier de lecture, les élèves débattent du sens d’un épisode, discutent les réactions d’un personnage, formulent des hypothèses sur l’intrigue, font des liens avec leur vécu, soulignent les beaux passages et, surtout, portent attention à chaque lecture pour construire en commun le sens du texte. Organisé en 3 temps – celui de la lecture individuelle, celui de la rédaction des notes de lecture dans le carnet de lecture et celui du partage avec les pairs – les cercles de lecture visent l’approfondissement de la compréhension du texte par l’usage des stratégies de compréhension. Burdet et Guillemin (2010) proposent quelques stratégies efficaces comme prédire, ressentir, se questionner, faire des liens avec le monde, évaluer etc. Petite communauté interprétative, chaque élève tient son rôle au sein du cercle. L’un est animateur et se charge de faire circuler la parole, l’autre est garant des questions, le troisième responsable des beaux passages et ainsi de suite. Si un tel dispositif semble d’abord s’adresser aux élèves du cycle moyen, des adaptations peuvent être proposées pour le cycle élémentaire. Même chez les plus jeunes, le carnet de lecture est un outil que les élèves investissent avec enthousiasme.

 

Et l’enseignant, que fait-il?

L’enseignant doit surtout installer une routine des cercles comme espace de parole non hiérarchisé et non évalué. L’enseignement explicite des stratégies, avant le partage, est une étape indispensable. Une fois ce questionnement rôdé, les cercles peuvent débuter et l’enseignant devient observateur. Et les observations sont riches… comme le souligne Isaline Bruchez, qui a testé les cercles de lecture dans sa classe de 7H.

 

Groupe Langue 1 (GL1):   Aviez-vous déjà travaillé avec les cercles de lecture auparavant?
Saline Bruchez (I.B.):   Non! J’en avais entendu parler, mais je ne savais pas en quoi ça consistait avant de prendre part à la formation HEP. J’ai toujours adoré la lecture, mais je n’avais jamais trouvé une manière de lire stimulante à l’école. Les études de texte sont souvent des exercices de grammaire ou de vocabulaire plus que de réels entraînements de compréhension de textes, et sont souvent ardues pour les faibles lecteurs. Grâce à l’utilisation de stratégies, les enfants sont contents de lire et de débattre des textes… Les voir partager avec enthousiasme, j’adore!
GL1:   Qu’apporte ce type d’activités?
I.B.:   Je suis encore en phase d’expérimentation, mais je peux déjà voir des points positifs:

 

Les relations entre pairs: une fois les règles de comportement assimilées, les élèves débattent de manière très naturelle et calme. La liberté d’expression prend ici tout son sens!
L’expression orale: afin d’être compris, chacun doit s’exprimer de manière précise. La phase «résumer» les pages lues n’est pas évidente et c’est un excellent exercice!
Le sens critique: lors de travail en grand groupe, certains ne prennent pas la parole ou craignent d’apporter une opinion. En petits groupes, les enfants qui d’ordinaire ne prennent pas la parole, osent plus s’extérioriser et prendre part aux débats. On voit certains exprimer pour la première fois, leurs sentiments, jugements ou incompréhensions.
L’interprétation de textes: en général, lorsqu’on demande à des élèves de lire, cela signifie principalement «expliquer le texte, le résumer». Avec les stratégies de lecture, l’enfant développe différentes visions d’un texte. Certaines stratégies génèrent parfois des moments émouvants (stratégies: «ressentir», «faire des liens avec sa vie»). C’est pour cela que le choix des textes revêt une grande importance…
Les éclaircissements entre pairs: une fois les règles de comportement assimilées, les élèves s’écoutent, donnent leur avis et débattent de manière très naturelle et calme. La liberté d’expression prend ici tout son sens!
Les différences de niveaux des lecteurs: la lecture dans les grands degrés (comme sans doute dans les petits…) est toujours un problème, principalement à cause des différences de niveau des lecteurs. Avec cette manière de faire, en variant les types de texte, les niveaux de textes (et donc de groupes), les élèves s’enrichissent mutuellement. Ainsi, les assoiffés de lecture peuvent prendre des textes complexes et avancer rapidement, et les plus lents peuvent lire des textes plus simples et plus courts… mais qu’ils comprennent!

  

Quant aux points négatifs, ils découlent plutôt de mon manque d’expérience et je continue à tester afin de trouver la meilleure formule…

 

Difficulté à trouver des textes adaptés: les histoires courtes sont plus faciles à gérer, mais les enfants aiment beaucoup prendre possession d’un livre et se fixer régulièrement leurs propres objectifs. Varier les plaisirs semble être l’idéal, mais la recherche de textes adaptés est laborieuse!
Peu de contrôle de ce qui se fait réellement en cercle: les enfants étant libres, certains cercles sont plus ou moins efficaces, le travail est plus moins sérieux… A l’enseignant d’observer de loin, de demander un feed-back et de choisir des groupes fructueux… ce qui n’est pas toujours évident!
Les enfants qui ne s’impliquent pas: les enfants possédant un très faible niveau de lecture ont parfois de la peine à trouver leur place… mais cela n’est-il pas toujours le cas? Encore une fois, à l’enseignant de trouver des textes adaptés à tous les niveaux, quitte à faire des groupes homogènes afin que les plus faibles aient également du plaisir de lire et de parler de leur lecture!
Choix des groupes: un éternel questionnement dans notre métier… A tester en fonction des classes! Pour ma part, je privilégie à présent des groupes homogènes… mais pourquoi pas ne pas mettre une «chef de groupe» d’un niveau supérieur pour gérer la discussion et aiguiller les groupes plus faibles si on constate que les discussions sont plates? Ce système étant riche et varié, je me réjouis de tester et retester afin de trouver des formules magiques!

 

GL1:   Quels conseils donneriez-vous à un.e enseignant.e qui voudrait démarrer les cercles de lecture dans sa classe?
I.B.:   Mes conseils: jetez-vous à l’eau! Cela demande au début un grand travail de préparation (matériel) et d’entraînement des enfants. Mais une fois la machine lancée, les enfants adorent et les bienfaits sont visibles! Pour ma part, je leur ai dit que je testais avec eux une activité de lecture nouvelle pour moi, et ils sont enchantés d’essayer et donner leur avis. Je me réjouis d’avoir peu à peu une banque de textes divers adaptés à mon degré afin d’être de plus en plus efficace dans les mois et années à venir.
     
GL1:   Un coup de cœur de lecture?
I.B.:   Mon coup de cœur pour des 6-7-8H: «Quitter son pays», de Marie-Christine Helgerson (disponible en lecture suivie à la médiathèque). Un roman assez court, accessible, mais générant beaucoup d’émotions et de questionnement sur la guerre, les réfugiés, les différences de culture. Certains parents m’ont dit l’avoir lu avec leur enfant et l’avoir trouvé magnifique et émouvant. Les discussions sur ce livre allaient bon train lors des cercles…

Propos recueillis par le Groupe Langue 1: Francine Fallenbacher et Valérie Michelet

 

francais couv carnet4H 1 francais1 1 francais1 2

 


Pour aller plus loin:

pdf Terwagne, Vanhulle & Lafontaine (2008), Les Cercles de lecture, De Boeck-Duculot. Burdet & Guillemin (2010), «Les cercles de lecture: un dispositif favorisant la gestion de la compréhension et l’autonomie du lecteur».

Cours de formation continue: les cercles de lecture, un dispositif créatif au service de la compréhension 5H-8H dès septembre 2019 (catalogue Formation continue de la HEP-VS)


pdf Article paru dans Résonances

ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS -

 prix litteraire collegiens Sion7

Les étudiants ont pu échanger avec l’écrivaine Elisa Shua Dusapin.

 

Prix littéraire des collégiens de Sion 2019

Elisa Shua Dusapin, écrivaine francocoréenne vivant en Suisse romande, a reçu le 10 mai dernier à la Médiathèque Valais le 6e Prix littéraire des collégiens de Sion pour son livre intitulé «Hiver à Sokcho» (livre publié aux éditions Zoé en 2016 et en poche dans la collection Folio en 2018). Environ 150 étudiants en 2e ou en 3e année au Lycée-Collège de la Planta (LCP) et au Lycée-Collège des Creusets (LCC) ont lu les cinq romans sélectionnés par un groupe de cinq professeurs. Parmi eux, un jury de 21 étudiants, sous la présidence de Romaine Valterio Barras, directrice adjointe de la Médiathèque Valais, a délibéré, en intégrant dans leur vote la voix du public.

pdf Article paru dans Résonances

 

Clins d'oeil de Maret

Résultats Frappadingues

Pour plus d'informations, visitez le site Frappadingues !

favicon small2 Site concours Frappadingues

Citations

  • «Il suffit quelquefois d’un “je ne sais quoi” ou d’un “presque rien” pour faire basculer l’apprentissage.»

    Jean-Pierre Astolfi
  • «Le même potage pour tous les élèves ça ne marche pas!»

    Fernand Oury
  • «Le meilleur aboutissement de l'éducation est la tolérance.»

    Helen Keller
  • «Les professeurs sont irremplaçables: ils vous apprennent à apprendre.»

    Julien Green
  • «L’intelligence ne grandit et ne porte de fruits que dans la joie.»

    Maria Montessori
  • «Pour apprendre quoi que ce soit, commencer par y trouver un sens.»

    Seymour Papert
  • «Je lis, et me voici libre.»

    Fernando Pessoa
  • «Il n’y a de bons professeurs que ceux en qui subsiste la révolte de l’élève.»

    Edmond Gilliard
  • «Pour des mémoires multiples, il faut de multiples méthodes.»

    Alain Lieury
  • «Enseigner, c’est apprendre deux fois.»

    Joseph Joubert
  • «Etre curieux, c’est prendre soin du monde.»

    Erik Orsenna
  • «Apprendre lance l’errance.»

    Michel Serres
  • «L'intelligence est la capacité de résoudre des problèmes nouveaux.»

    Edouard Claparède
  • «Apprendre, c'est déposer de l'or dans la banque de son esprit.»

    Shad Helmstetter
  • «Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance.»

    Abraham Lincoln
  • «La connaissance est une navigation dans un océan d'incertitudes à travers des archipels de certitudes.»

    Edgar Morin
  • «Tout apprentissage consiste en un métissage.»

    Michel Serres
  • «On se lasse de tout, excepté d’apprendre.»

    Virgile
  • «L’imagination ou la créativité sont extrêmement importantes dans la création de la dynamique de l’apprendre.»

    André Giordan
  • «Soyez insatiables. Soyez fous.»

    Steve Jobs
  • «Lire ressemble à regarder l’horizon. D’abord on ne voit qu’une ligne noire. Puis on imagine des mondes.»

    Erik Orsenna
  • «Qui ne continue pas d'apprendre est indigne d'enseigner.»

    Gaston Bachelard
  • «Motiver: sécuriser, valoriser, stimuler.»

    Brigitte Prot
  • «Apprendre revient à sortir en permanence des normes habituelles ou des évidences de pensée.»

    André Giordan
  • «Réfléchir, c’est déranger ses pensées.»

    Jean Rostand
  • «Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison.»

    Victor Hugo
  • «Plus on sait, et plus on est capable d'apprendre.»

    Alain
  • «L’autonomie est une discipline.»

    Adolphe Ferrière
  • «Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.»

    Jules Renard
  • «Il faut que la société se mette à aider l’école plutôt que de lui demander de la réparer.»

    Alexandre Jardin
  • «Vous interdisez les erreurs, vous empêchez ainsi la victoire.»Antoine de Saint-Exupéry

AGENDA

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Feuilleter

Thèmes et sommaires

Projets d'école

Projets pour les écoles valaisannes

Pearltrees1 Pearltree

Proposer un événement

Aller au haut