Liste des numéros enrichis

disponible sur app store   archives PDF 1854-20XX 

disponible sur google play vente en ligne au numéro

Pin It

 

classe Fabrice Thetaz 

Fabrice Thétaz et sa classe lors la remise des prix à la RTS

 


 

Des gagnants valaisans lors de la Semaine des médias

Près de 100 élèves et enseignants ont pris part à la remise des prix des concours de la 16e Semaine des médias à l'école le mercredi 29 janvier 2020, au studio 15 de la Radio Télévision Suisse (RTS) à Lausanne. Deux concours avaient été proposés aux classes romandes, lors de cette édition mise sur pied du 25 au 29 novembre 2019 par le Secrétariat général de la Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP). «L'information sans frontières?» était le thème 2020.

Le concours de Unes de journaux a suscité 73 projets. Dans la catégorie Cycle 2 (5e - 8e année HarmoS), la classe de Fabrice Thétaz (Monthey) a décroché le 2e prix. Pour le concours d’interviews radio, la classe de Mathieu Moser (Martigny-Combe) a reçu les 1er et 2e prix. A lire et à écouter sur  www.e-media.ch .


 

Une classe Fabrice Thetaz

La Une de la Classe de Fabrice Thétaz


 

TROIS QUESTIONS À FABRICE THÉTAZ

 

Vous participez depuis plusieurs années à la Semaine des médias, et vos classes figurent régulièrement dans le trio de tête de leur catégorie. La première fois, qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans cette aventure?

C’est une collègue qui m’a embarqué dans ce concours que je ne connaissais pas. J’ai tout de suite accroché, parce que c’est une occasion de sortir des sentiers battus, tout en ne perdant pas de vue le PER.

 

Quels sont pour vous les principaux atouts du concours?

Produire des Unes permet de mobiliser différentes disciplines, puisque les élèves font du français en rédigeant les textes, de la citoyenneté en s’intéressant à l’actualité, etc. Les élèves doivent par ailleurs apprendre à travailler en groupe, faire preuve de créativité, etc. Et comme ils vont sur le terrain prendre des photos en dehors de la classe, ce projet suscite l’intérêt des parents d’élèves. Cette année, nous avions envoyé quatre productions de la classe et en avoir une parmi les gagnantes, c’est la cerise sur le gâteau, puisque nous sommes allés à la RTS, avons pris le train et le M2, ce qui leur laissera des souvenirs.

 

Avez-vous déjà été tenté le concours radio avec vos élèves?

J’ai vraiment envie de découvrir cette catégorie pour changer, mais il faut que je me forme préalablement, car je ne suis pas sûr d’avoir toutes les compétences nécessaires pour coacher les séquences radio des élèves.

 

world Concours de Unes

 

Propos recueillis par Nadia Revaz


 

Et du côté de Mathieu Moser

Mathieu Moser, enseignant, directeur-adjoint des écoles de Martigny-Combe et collaborateur pédagogique au centre ICT-VS est, tout comme Fabrice Thétaz, un habitué de la Semaine des médias. «J’ai commencé par faire participer mes élèves au concours de Unes, parce que c’était plus facile à rattacher au programme et depuis quelques années j’ai opté pour la catégorie radio», explique l’enseignant. Et d’ajouter: «Ce travail permet de donner du sens, via un apprentissage vrai, à la séquence de français abordée en classe sur le thème de l’interview». Mathieu Moser rappelle aux enseignants intéressés qui ne se sentiraient pas suffisamment à l’aise sur le plan technique que le centre ICT-VS est là pour partager ses compétences.

 


pdf Article paru dans Résonances

Aller au haut