Liste des numéros enrichis

disponible sur app store   archives PDF 1854-20XX 

disponible sur google play vente en ligne au numéro

pirx littraire

A l’occasion de la remise du «Prix littéraire des Collégiens de Sion», le recteur du LycéeCollège de la Planta Francis Rossier (en haut à gauche sur la photo), le conseiller d’Etat en charge de la formation Oskar Freysinger ainsi que la libraire et présidente du Jury Françoise BerclazZermatten ont prononcé des discours mettant en avant le plaisir des mots. Quatre étudiants se sont ensuite succédé au pupitre pour lire des passages du livre primé d’Arnaud Maret intitulé Les Ecumes noires. Quant au lauréat (sur la photo en bas à droite), il a exprimé son émotion particulière pour ce Prix décerné à Sion, lieu de ses études secondaires.

 

Le «Prix littéraire des Collégiens de Sion» décerné à Arnaud Maret
Le vendredi 24 mai 2013, le «Prix littéraire des Collégiens de Sion» a été décerné à Arnaud Maret pour son roman Les Ecumes noires. Ce concours de lecture, coordonné par Ruth Stalder, proviseure au Lycée-Collège de la Planta, et Anne Cottagnoud, proviseure au LycéeCollège des Creusets, a été mis sur pied par les deux Lycées-Collèges de Sion, en collaboration avec la librairie La Liseuse et les médiathèques valaisannes pour développer le plaisir de lire et permettre aux jeunes de découvrir une littérature qui n’est généralement pas abordée durant les cours. 

L’auteur valaisan a reçu le premier prix d’une valeur de CHF 2'000.offert par la Librairie la Liseuse. C’est parmi des ouvrages de qualité (Ángeles de Reynald Freudiger, Le Turquetto de Metin Arditi, L’embrasure de Douna Loup, Le chemin sauvage de JeanFrançois Haas), sélectionnés par un groupe de professeurs, que le roman d’Arnaud Maret paru aux éditions de L’Aire a été choisi tant par le Jury composé de 21 collégiens que par le Public représenté par 140 étudiants de 3e année des deux établissements.

Une cérémonie ayant la saveur des mots

Après une ouverture musicale, Francis Rossier, recteur du Lycée-Collège de la Planta, a prononcé, en présence de Benjamin Roduit, son collègue recteur du LycéeCollège des Creusets, le discours de bienvenue et évoqué la transmission du virus de la lecture, en citant Michel Tournier: «Publier un livre, c'est procéder à un lâcher de vampires. Car un livre [...] recherche le lecteur, être de chair et de sang [...] ainsi le livre devient ce qu'il a vocation d'être: une oeuvre vivante.» Le conseiller d’Etat en charge de la formation Oskar Freysinger a clamé son soutien à ce type d’actions pour promouvoir la lecture et la diversité culturelle, en incluant Le Roman des Romands, autre prix valorisant la littérature régionale dans les écoles du secondaire II. Le chef du Département de la formation et de la sécurité, luimême auteur et poète, a félicité Arnaud Maret ainsi que les collégienslecteurs, soulignant la richesse de la lecture dans nos vies. Françoise BerclazZermatten, présidente du Jury, a pour sa part exprimé son bonheur renouvelé à chaque édition lors des délibérations partagées avec les étudiants. Quatre d’entre eux ont ensuite lu et commenté des passages du roman primé, tout en titillant le public présent, lui précisant que pour connaître le déroulement entre le prologue et l’épilogue, il fallait, si ce n’était déjà fait, lire le livre d’Arnaud Maret. Au final, le lauréat du «Prix littéraire des Collégiens de Sion» a raconté que certains passages avaient été écrits durant ses «années collège» effectuées au Lycée-Collège de la Planta. 

Hors des murs scolaires, les étudiants ont délibéré avec passion sous la direction de Françoise Berclaz-Zermatten. Et comme le dit une collégienne, le plus difficile pour la présidente du Jury fut de devoir les interrompre pour passer à la critique de l’ouvrage suivant. Désormais, les 140 ambassadeurs de la lecture vont pouvoir inciter leurs camarades à découvrir ce roman à la fois historique et policier d’Arnaud Maret…

 

Nadia Revaz

Aller au haut